dogsing.com

100 – ltf текст песни

подождите пожалуйста...

[paroles de “100”]

[intro]
eh, eh
ltf, 2019
ouais amine, tu nous r’connais ou pas ?
sku, sku
hey

[refrain : s*cap]
maman, j’ai volé ton sommeil, la nuit, j’en fais des cauchemars (cauchemars)
j’essaye tous les jours de rendre ta vie meilleure (ta vie meilleure) mais le sheitan met des gauches, droites (gauches, droites)
un cœur impossible à consoler (*soler), tellement d’seum, j’en fais des pochtars (pochtars)
comme celui que tu vas consommеr (*sommer), quitte à finir au shtar

[couplet 1 : lucci]
j’leur ai dit : “on y arrivеra”, j’leur ai dit : “j’vais rien cher*lâ”, ils m’ont tous pris pour un fou (poh, poh)
mais pas b’soin d’eux, ça ira, nan frérot, moi, j’m’inquiète pas tant qu’leurs b*tches s’souviennent d’nous
gros là, j’ai pas un sou, comprends mes inquiétudes, les pauvres [?], les tox’ pour un g tuent (pour un g tuent)
j’l’ai jamais vu s’illuminer, chez moi, [?] minuit (oh)
que du sale au menu, j’pars pas sans la monnaie, han (monnaie, han)
j’voulais dire courage et salam [?] (salam), rien qu’ils s’battent, gros, f*ck à celui qui salit mon nom (f*ck)
wesh mais vous croyez où ? faites pas les ouf (ouf), nous, on sait qu’à tout ton tieks, tu dois des ous*s

[couplet 2 : s*cap]
ils connaissent pas nos vies, ils connaissent pas nos vies, ouais (han)
s’en inventent une, sans pouvoir riposter en cas d’ogive
ouais, concert ; 10k en cash, en cadeau, j’y vais, eh
j’vise même plus la lucarne, là, j’vise la carotide, eh
l’sang froid polaire dans ma colère, j’tolère ni blague, ni excès
dis à tes collègues [?] mais y aura pas [?]
fumée nocive s’échappe de toute la scène, mon égotrip f’ra les gros titres tou*toute la s’maine (ouais)
ouais, j’ai du lourd à faire, c’est pour moi*même, j’pourrais boire toute la mer pour la mienne, eh
j’écoute le projet en boucle (ouais), ça charbonne dans mon écurie, y a que des projets en route (y a que des projets en route)

[pont : lpee]
ouais, ouais, ouais, ouais, ouais, ouais
ouais, ouais, ouais, ouais, ouais, ouais

[couplet 3 : lpee]
eh, j’ai écrit c’couplet sur un pied, reviens quand tu l’as appris par cœur
le combat continue depuis qu’interdit t’a mis par terre (par terre)
on est resté nous même pendant qu’tu vivais ta vie d’acteur
j’ai su faire la différence comme william anthony parker
hein, j’pensais pas qu’la barre était si haute (nan)
dans la poche, j’ai un siwak (ouais), sur la prod, j’fais du c*walk (ouh)
rimes sinueuses comme les routes qu’on sillonne, moi, je trace
au bout du chemin, j’aspire à devenir ceo au minimum
yeah, j’ai trouvé mon flow dans une fabrique d’armes
mon husky dans une rue de londres, mon portrait dans une gallerie d’art (ouh, ouh, ouh)
on est pas v’nu philosper, l’niveau a dépassé les normes, on kicke, on empile nos trophées
marge de progression est énorme

[refrain : s*cap]
maman, j’ai volé ton sommeil, la nuit, j’en fais des cauchemars (cauchemars)
j’essaye tous les jours de rendre ta vie meilleure (ta vie meilleure) mais le sheitan met des gauches, droites (gauches, droites)
un cœur impossible à consoler (consoler), tellement d’seum, j’en fais des pochtars (pochtars)
comme celui que tu vas consommer (consommer), quitte à finir au shtar

[couplet 4 : so clock]
la vie n’a pas de sens, comment en donner, hein ? (comment ?)
toujours dans l’même état comme un nord*coréen
les keufs sont jamais là quand il faudrait, hein (jamais), un glock, un beretta, il t’en faudrait un (ramène)
viens pas m’apprendre c’que je sais déjà, s’il s’mangent des carottes, c’est que c’est des ânes (c’est des ânes)
là, j’me branle, je sais c’que c’est déjà, qu’c’est avec le savoir que je les désarme (je les désarme)
toi, t’es [?] un peu d’liberté quand je niaks [?] mais la vraie liberté c’est une liasse épaisse, ouais
j’vois les pertes, ça m’fait chier, ça s’répète (et merde), comme le nombre de fois où on m’a dit : “tu vas cer*per”, ouais, ouais

[couplet 5 : derka]
mami [?], négro bouge la tête, hier [?], aujourd’hui, y a toute la tess (bah ouais)
un ient*cli s’fait vi*ser, un re*frè prend du ferme, alors qu’à la base, si on fait ça, c’est pour ger*man (bah ouais)
on m’trouve gênant quand j’dis : “j’vais pas m’ger*ran”, le mineur est buteur, le majeur est gérant (ah ouais)
mami [?], négro bouge la tête, hier [?], aujourd’hui, y a toute la tess (bah ouais)
soit on tient l’mur, soit on est dans la caisse, wesh, tu flex, grosses liasses sur ses fesses (ouais, j’suis flex)
baby [?] avec nous dans la benz, laisse nous faire, nous, on encaisse
eh, monte avec nous dans la caisse, on f’ra le tour de la tess
hein, mami [?]

- ltf текст песни

случайный