dogsing.com

100k – robdbloc текст песни

подождите пожалуйста...

[paroles de “100k” ft. mac seamus]

[couplet 1 : robdbloc]
j’termine un deux feuilles
j’ai pas écrit deux lignes
j’aime la prise de risque
la nuit va être longue si j’*n*lyse le vide
la fatigue j’lévite
j’suis en ratepi j’dévie, devine
ce qui m’effraie quand j’suis sobre
indécis, j’deviens bête quand elle m’sort
qu’elle m’désir
tête en désordre
pense qu’aux pez
faut une nouvellе paire
et des vêtemеnts qui sortent du pressing
rien d’busy j’traîne en claquette à goldstein
j’vais la jouer physique comme darcheville ou adbizze
rien d’insivisible, easy
mes rêves sont abordables
j’veux 100k dans la pocket
rien à branler des spotlights
cent pas dans ma grosse tête
j’fais ma cuisine j’attends pas qu’on m’la topline
j’écris que d’la droite j’vais tout baiser d’une main
tu me trouves skinny j’ai d’jà été plus mince
sur un lit d’hosto j’me suis laissé du temps pour un décès plus lointain
j’essaie du moins, de me sentir plus léger, de m’faire du bien
j’ai l’habitude de jouer contre des gens qui suent à chercher du gain
j’ai qu’cent milles vues mais c’est qu’des êtres humains
[pré*refrain]
f*ck
toujours dans le gaz quand j’démarre le dey
court*jus dans le crâne non j’ai pas de remèdes
j’taffe depuis qu’j’ai vingt balais
j’ai rien foutu de la maille que j’ai ramené

[refrain]
j’peux t’aider si j’suis déjà en place
rarement les idées à l’endroit
souvent exilé j’pars en ride
jamais les yeux rivés sur l’agenda
j’peux t’aider si j’suis déjà en place
rarement les idées à l’endroit
souvent exilé j’pars en ride
jamais les yeux rivés sur l’agenda

[couplet 2 : mac seamus]
dans les bons plavs comme (?)
j’ai planqué la maille sous l’oreiller
h24 au gold c’est mon délit
faut qu’j’reprenne le sport j’ai le gros (?) d’obélix
la nuit dans béliz
faut vite que les choses s’embellissent
f*ck les intempéries et les printemps pénibles pour être feliz
j’écoute pas rappeur ils sont rénés
j’écoute pas haters ils vont m’freiner
j’ai qu’un seul coeur
j’compte pas les meufs qui m’ont aimer
quand c’est pour un reuf
j’compte pas les e
j’suis dans une ride nocturne, eux
j’crois qu’ils vont graille nos burnes
ils attendent signatures mais le contrat vaut double
que des putains d’vautours
reste audacieux, les mots comme passions
mental comme acier, c’est mes fondations
faut plus que j’patiente
j’vois qu’les yeux louches vers mon assiette
check mon faciès
y a d’quoi s’y méprendre
l’aisance est fascinante
ils essayent de comprendre
vas*y laisse, jerte dans l’esp*ce comme une masse inerte
trouve cette vie full quand j’suis quasi net
ça parle sincérité les mêmes qui soufflent dans une clarinette
ce monde nous rends fous
faut plus que des sous pour du happiness
on fait qu’s’égratigner soir et matinée
j’dois combler cette vie d’être insatisfait
faut quj’étouffe mes doutes
si j’écoute mes jnouns j’crois que j’vais m’abîmer
[pré*refrain]
f*ck
toujours dans le gaz quand j’démarre le dey
court*jus dans le crâne non j’ai pas de remèdes
j’taffe depuis qu’j’ai vingt balais
j’ai rien foutu de la maille que j’ai ramené

[refrain]
j’peux t’aider si j’suis déjà en place
rarement les idées à l’endroit
souvent exilé j’pars en ride
jamais les yeux rivés sur l’agenda
j’peux t’aider si j’suis déjà en place
rarement les idées à l’endroit
souvent exilé j’pars en ride
jamais les yeux rivés sur l’agenda

- robdbloc текст песни

случайный