dogsing.com

00h92 – rufyo текст песни

подождите пожалуйста...

oh
les yeux en vue sur ma ville
j’déroule mon avenir, dans les vagues du ciel, ivre, au brésil où j’balise
des valises sous les yeux
détourné par des tche-bi, à tapis, paire de deux, j’mise
et j’tire sans viser, pinochet en tête et
mes souvenirs en ricochet dans mes soupirs donc j’m’entête et
pinocchio story : plus j’vis, moins j’ris
ici on grandit plus, on meurt au ralenti
faudrait qu’j’arrête de fumer kimy m’a dit, mais si j’laisse tomber mon cigare, j’vais brûler l’tapis fendi
a jouer au bandit, au dandy, et j’m’ennuie, demande à wendy, c’est candide ? est-ce que j’grandis hein ?
mon reflet dans les tessons
devant la porte du paradis, j’préfère l’acheter qu’y rentrer, ça p-sserait bien dans mon salon
whisky dans mon ballon, une mongolfière de soucis
faut croire qu’l’oubli est l’meilleur ami d’ceux qu’on pas le bras long
et moi j’veux briller
prier pour mes vices, et
tempes-pistolet, solution arme enrayée, rayée
mais huh, j’me dis qu’ça pourrait aller, aller
les portes sont c-ssées et j’suis blasé dans mon palais, bah wai
des tableaux pour mes sons en peinture, camé, fallait parler
ma vie au sfumato sans bordures, j’suis dali en hd
alors « désolé », j’suis pas désolé
j’vais faire des labyrinthes avec des billets pour m’isoler
kmk, sur les bords, chute pour des locas-locas
ola morenaninha caillate la boca-boca
crystal, dans mon verre en cristal
pour ces salopes qui savent lire l’avenir dans l’champagne
(huh)
sourire en maquillage, dans mon feu tout est glacial
des diamants dans les yeux, mes pavés sont en tenue d’gala
pare-balle, paris, paris, ville lumière hein ?
mirages dans les reflets, dans l’tourbillon d’paillettes j’m’y perd hein ?
pardon maman
j’suis la maman
j’sais plus sur quel pied danser, renverser sous les torrents
j’regarde s’pencher des matriochka aux tristes tons pales, pendant qu’les carioca martèlent nos souvenirs de rêve tombal
wai c’est marrant
j’en deviens con et blasé
j’trouverai la fontaine de jouvence dans le moët & chandon glacé
au milieu des phares de ma putain d’ville lumière
j’porte un toast, magnum en l’air
j’tire dans le vide pour m’endormir en paix
00h92 sur ma rolie
a paris
et ma tour eiffel s’illumine
shoote moi les deux yeux, y’aura pas de mauvais œil ici
j’suis l’plus mignon des mignons
mais j’suis mort à la vie

(outro)
musique afro-latino-caribbéenne

- rufyo текст песни

случайный